On the US Roads...


Road 66, route mythique aux USA

Si j'avais un résumé à faire de ce voyage, je dirais : "Villes gigantesques, immenses étendues, nature sauvage,... savoureux cocktail pour les yeux et américains sympathiques, respectueux et patriotiques !"

Au terme d'un voyage assez long (Lyon, Londres, Los Angeles, San Francisco), nous sommes arrivés sur San Francisco en possession d'une valise, l'autre s'étant perdue entre los Angeles et San Francisco ! Les aléas du voyage ! San Francisco est une ville agréable où il fait bon s'y balader à pieds avec une polaire l'été ! Nous avons essayé le vélo mais les montées épuisantes et les descentes stressantes nous ont fait adopter le mode pedibus !

A l'issue de quatre jours consacrés à San Francisco, nous avons poursuivi notre voyage en direction de Los Angeles par la Highway one. Monterey, Carmel, la réserve de Point Lobos, Hearst Castle, autant de lieux visités où nous avons pu admirer : un très bel aquarium, une exhibition de Ferrari et de porsche, des éléphants de mer, les montagnes de guano émises par les oiseaux dans la très belle réserve de Point Lobos et le chateau d'un homme complètement mégalo.

Notre arrêt de 2 jours sur Los Angeles, s'est concrétisé par la visite de Venice Beach (impression bizarre!), du célèbre Hollywood bd, des non moins celèbres collines de Beverley Hills et de la visite de Universal Studio. L'aperçu de Los Angeles n'aura été que bref.

Puis, nous avons repris la route vers l'intérieur en direction de Flagstaff. Là, nous avons commencé à comprendre que la chaleur nous entourait et que la nature pouvait quelquefois s'énerver ! Un orage et une tornade se sont abattus sur Flagstaff. Lorsque nous sommes passés, une avalanche de grèle venait de tomber. En moins de 5 minutes, l'autoroute, encore brulante de chaleur, était recouverte de 15 à 20 centimètres de grèle ! Face à la grandeur des Etats-Unis et l'ampleur des phénomènes, notre croyance de "toute puissance" s'évanouit, laissant place à l'humilité !

Page, le lac Powel, Antelope Canyon et Horse Shoe Bend, bien que touristiques, valent le détour. La beauté qui s'échappe de ces lieux, où se mèlent harmonieusement la nature et la main de l'homme, laisse sans voix. Les roches striées et le sable doux d'Antelope Canyon appelent à la caresse...la chaleur de l'air et la température du lac à la baignade...Horse Shoe Bend à la méditation.

Après une halte de 2 jours, nous sommes repartis à l'assaut des parcs et avons tour à tour visité le Canyon de Chelly, Monument Valley, la ville de Moab et le parc des Arches, et Bryce Canyon. Que de merveilles naturelles ! Puis nous avons fini notre séjour par la folie et la démesure des hommes : Sin City, Las Vegas.